Les caméras intelligentes à usage industriel

Dans toutes les activités humaines, la vue est un champ de perception fondamental. Mais, il ne suffit pas de produire une succession d’images pour obtenir un résultat revêtant une utilité. C’est l’intelligence, c’est-à-dire les capacités d’analyse dont, le pouvoir de relativisation des informations apportées par l’image qui apportent toute son acuité et son efficacité à la perception.

Rapporté aux activités industrielles, le champ d’application de la vision, est jusque récemment resté le seul apanage des opérateurs humains. Les capacités des capteurs électroniques voyant sans cesse leur performance et leurs possibilités s’accroître comme par exemple, la possibilité d’opérer dans un spectre plus large que celui de la vision humaine, ils sont en mesure de couvrir un large domaine d’application dans l’industrie. Ils peuvent en effet, travailler sans subir la fatigue à des cadences extrêmement élevées.
Comme sa dénomination l’indique, une caméra intelligente est un équipement dans lequel intervient une électronique permettant d’acquérir et de stocker des images mais aussi de traiter de l’information (transformation des images à la volée, superposition de spectres, etc.) et de communiquer avec les systèmes environnants (réseau, automates, opérateurs, etc.).
Pour être quasiment autonomes, ces appareils sont construits autour d’un microprocesseur, véritable chef d’orchestre, aux commandes du capteur d’images et de l’ensemble des circuits d’interface. Le microprocesseur, associé à de la mémoire, remplit les mêmes fonctions qu’un ordinateur, mais en beaucoup plus compact.

Dans l’industrie, là où les PC sont souvent perçus comme des systèmes extérieurs difficiles à incorporer aux équipements existants, les caméras intelligentes peuvent être vues globalement comme des capteurs s’intégrant facilement dans les processus de contrôle automatisés. En outre, celles-ci présentent l’avantage d’être compactes et de ne pas nécessiter la présence de multiples périphériques d’interface souvent redondants. Enfin, pour des applications nécessitant plusieurs captures asynchrones, elles sont la plupart du temps mieux adaptées qu’un système informatique complet.

Les applications sont pratiquement aussi nombreuses qu’il existe de produits à contrôler. Toutefois, plusieurs applications que l’on peut qualifier de standard ont prouvé leur efficacité. Parmi ces dernières, certaines occupent désormais une place prépondérante dans l’industrie. On peut citer pêle-mêle, le contrôle de conformité (nombres d’éléments, positions, etc.), les mesures sans contact, l’identification et le tri, la lecture et la vérification automatisées de marquages (caractères, codes-barres, etc.), le contrôle de processus continus (extrusion de plastique, vérification de tissus, de soudures, etc.), l’assistance à la commande de robots (détection de position et d’orientation 2D et 3D), les contrôles de mouvements et de déplacements (vidéo surveillance) et plus récemment, la mise en place de contrôles biométriques. Aujourd’hui, la majorité des fabricants de caméras industrielles proposent aussi des caméras intelligentes comme en témoigne ce répertoire.