Denso Robotics optimise l'automatisation avec l’IoT

Dans un projet appelé DenIoT, Denso Robotics et ses partenaires DeRobotica, Encamina et Entresistemas montrent comment les services de cloud – en l’occurrence, la plate-forme Microsoft Azure – permettent d’optimiser les performances des contrôleurs de robots dans les processus d'automatisation.


Denso Robotics et ses partenaires ont récemment montré comment l'automatisation industrielle dans les usines dites, intelligentes peut être rendue plus efficace, plus sûre et fiable avec des logiciels et des technologies déjà existantes. Au coeur de la démonstration de ce projet baptisé DenIoT, on trouve un robot Denso Robotics VS060 et la plateforme de cloud Azure de Microsoft. Cette dernière compose une collection de services distribués au travers d’Internet et comprenant des logiciels, des outils d’analyses, des bases de données partageables via des services mobiles connectés en réseau, et des applications de stockage gravitant autour d’un site Web.

Pour la démonstration, Denso Robotics a fourni le robot et son contrôleur, Encamina a mis en place les communications entre ces équipements et les services du cloud et enfin, Entresistemas s’est chargé de la programmation du robot. La plateforme Azure a été connectée au contrôleur de robot Denso afin de recueillir et d’interpréter les données qu’il produit à l'aide de techniques d’analyse avancées de type Big Data. Dans la démonstration réelle, le robot VS060 avait été programmé pour effectuer jusqu'à neuf mouvements différents. « En surveillant et en analysant les données du robot, nous pouvons contrôler l’équipement d’à peu près n’importe où mais aussi, faciliter le machine learning qui permet d’améliorer l'efficacité et la performance », explique Pablo Olivas González, directeur général de DeRobotica. Les données surveillées comprenaient des paramètres tels que la vitesse du bras de robot, l'accélération, les positions et les angles des articulations.

Les avantages de cette approche de l'automatisation industrielle sont évidents : la connexion des dispositifs est facilitée, il est possible d’opérer un suivi en temps réel des processus et la solution est évolutive. La plateforme DenIoT peut être pilotée à distance au moyen de différents terminaux comme un PC, une tablette ou un smartphone avec un haut niveau d'interactivité pour les utilisateurs. Pablo Olivas González explique : « nous avons opté pour le service Azure de Microsoft parce que cette plateforme offre des performances suffisamment élevées pour traiter des volumes de données importants en favorisant la compatibilité avec différents systèmes. »

Les robots Denso sont spécialement adaptés aux exigences de l’Industrie 4.0 et aux principes de l’IoT et le contrôleur RC8 qui permet de le piloter est à la fois flexible et facile à intégrer à un large éventail de solutions logicielles. Par exemple, le contrôleur Denso RC8 peut travailler avec les systèmes LabView et Halcon et les réseaux numériques spécialisés dans l’automatisation industrielle tels que Profinet, Profibus, etc. S’agissant du projet DenIoT, c’est l’environnement de développement ORIN (Open Resource Interface for the Network) qui a joué un rôle central en permettant d’interagir avec les langages de programmation de haut niveau tels que C# ou encore, C++. C’est le recours à ces langages particulièrement efficaces qui a facilité l’intégration des solutions logicielles avec le robot Denso et avec la plateforme Azure de Microsoft.

Lors de la démonstration du projet DenIoT, le robot a aussi pu être piloté par le système de reconnaissance vocale Cortana de Microsoft. D’un point Jautomatise N° 108 Septembre-Octobre 2016 de vue fonctionnel, les instructions verbales sont transformées en mouvements par le robot après avoir traversé les services du cloud. Pour la démonstration, chacune des neuf commandes correspondant à un mouvement s’est vu attribuer un nombre. Par exemple, la commande « move » se voit affecter le nombre 10. L’opérateur se trouve donc en mesure de piloter le matériel à distance avec sa seule voix pour lui faire réaliser des suites de mouvements. Il est ainsi démontré que la commande vocale peut à l’avenir, s’ajouter aux moyens d’interaction existant jusqu’à présent.

Si le Denso VS060 a effectué de nombreuses suites de mouvement au cours de la démonstration, la dernière séquence réalisée par le robot a conquis le public présent puisqu’il a pris un selfie.

Denso Robotics est une filiale du groupe Denso qui fait partie du classement Fortune 500 des plus grandes entreprises mondiales. Denso Robotics a installé de l’ordre de 85 000 robots industriels dans le monde ce qui lui apporte une connaissance précise des besoins en automatisation. Ajoutons que tous les robots Denso ont pour particularité d’être pilotés par un seul et unique modèle de contrôleur, celui précisément qui a été mis en oeuvre dans le projet DenIoT.