Fiabi liser le contrôle des étiquettes par l’automatisation

JMD Étiquettes contrôle les dimensions de toutes les étiquettes qu’il produit sur son site de fabrication de Bondoufle dans l’Essonne. Les opérations de mesures précédemment manuelles, sont désormais automatisées par un projecteur de profil numérique IM fabriqué par Keyence.

Dans tous les processus industriels et tout au long de la supply chain, l’étiquette reste le moyen privilégié et le plus simple à mettre en oeuvre pour assurer la traçabilité d’un produit ou d’un équipement. Dans le secteur aéronautique, les étiquettes sont associées à toutes les pièces qui intègrent un avion depuis les moteurs, jusqu’aux trains d’atterrissage en passant par les systèmes de freinage. Et dans ce domaine, le niveau d’exigences est élevé car les étiquettes sont soumises à des contraintes de durabilité et elles sont soumises à des environnements sévères. Les étiquettes généralement en acier ou en aluminium sont strictement dimensionnées. « Nous devons garantir des tolérances de ± 100 μm indiquées sur les plans que nous fournissent nos clients », indique Sylvestre Cottard, directeur de JMD Étiquettes qui fabrique sur son site de Bondoufle en région parisienne des étiquettes sur mesure répondant au cahier des charges des industriels de l’aéronautique, de l’électronique et autres fabricants d’équipements.

Pour les industriels de l’aéronautique, JMD Étiquettes se doit de vérifier les côtes de chacune des étiquettes qu’il produit afin de s’assurer qu’elles respectent les tolérances imposées par les plans. Celles-ci sont souvent inférieures à 100 μm pour des étiquettes allant de la taille d’une carte de visite à celle d’une carte postale. Ces mesures étaient il y a peu effectuées par un opérateur à l’aide d’un pied à coulisse ou autre. Aussi long que fastidieux, ce procédé n’apportait pas la garantie suffisante du point de vue de la fiabilité et la répétabilité des mesures. Le fabricant d’étiquettes s’est donc mis en quête d’une solution de mesure automatique répondant à ses exigences.

Après avoir testé deux solutions du marché, il a opté pour le projecteur de profil numérique de la série IM fabriqué par Keyence. Cette société japonaise est un des spécialistes mondiaux des instruments de mesure, des systèmes de vision et des microscopes numériques.

« Ce système de mesure s’est avéré plus convivial et plus rapide. Son utilisation est intuitive et il dispose d’une base de données pour configurer rapidement les mesures à effectuer », explique Sylvestre Cottard. De plus, le projecteur IM permet de récupérer les fichiers de conception CAO des étiquettes afin d’en extraire les côtes et de concevoir le programme de mesure automatique.

L’opérateur n’a plus qu’à placer l’étiquette sur la platine du système de contrôle par imagerie qui reconnaît la pièce et réalise automatiquement les mesures dimensionnelles selon les paramètres prédéfinis avec une précision pouvant atteindre 2 μm. Les valeurs mesurées sont transmises par le réseau Ethernet à une base de données centralisée qui garantit la traçabilité des opérations. Sur le site de Bondoufle, quatre personnes sont habilitées à utiliser le projecteur de profil. « Elles n’ont suivi qu’une formation de courte durée car l’IM, en dépit de ses performances, est facile à prendre en main », précise Sylvestre Cottard.

Le projecteur de profil assure désormais le contrôle de 300 à 500 étiquettes par semaine et garantit la conformité des dimensions et des tolérances attendues. Alors que deux personnes souvent débordées, étaient précédemment mobilisées, une seule personne y oeuvre désormais tout en gagnant en productivité et en améliorant la qualité des mesures.