La Foire de Hanovre expose l’usine connectée

Le rendez-vous mondial des technologies industrielles se déroulera du 13 au 17 avril prochain. Au programme, automatisation, énergie et… industrie 4.0.

 

Les éditions de la Foire de Hanovre, grand-messe des technologies industrielles, se suivent et se ressemblent. En termes d’influence, d’abord, le salon (qui en regroupe 10) fera une fois de plus le plein avec plus de 6000 exposants et 200 000 visiteurs attendus, dont 50 000 étrangers,  du 13 au 17 avril prochain au parc des expositions de Hanovre.

 

« La Foire illustrera les trois grandes tendances actuelles : la réindustrialisation en Europe, aux Etats-Unis et en Chine, la mutation des systèmes énergétiques et la numérisation de l’industrie », annonce Marc Siemering, directeur du salon allemand. Cette année, l’automatisation de l’industrie (Industrial Automation) occupera ainsi 6 halls et demi, complétés par le hall 7 dédié aux outils numériques. Les systèmes de transmissions et de commandes (MDA) monopoliseront 7 halls remplis de composants mécaniques de dernière génération, de composants hydrauliques, etc. L’énergie et l’environnement (Energy et Wind) se seront pas en reste, avec trois halls gigantesques qui exposeront les solutions pour répondre aux objectifs forts de certaines nations en termes de dénucléarisation et d’utilisation d’énergies renouvelables. Quatre halls seront concentrés sur la sous-traitance et les technologies de production. Enfin, la R&D sera, comme à l’habitude, regroupée dans le hall 2, où l’on retrouvera l’ensemble des centres de recherches d’Outre-Rhin et leurs derniers développements. En tout, cette édition totalisera 24 halls. Dans cette nébuleuse, les Français seront une centaine a dévoiler leurs nouveautés. Côté visiteurs, les Allemands attendent 2000 visiteurs de l’Hexagone. C’est plus que l’an dernier, mais moins qu’en 2013…

 

Forums et congrès à gogo

Le thème de la Foire : « l’industrie intégrée, rejoignez le réseau ». C’est la troisième fois consécutive que les organisateurs mettent un éclairage particulier sur ce sujet. « Cela reflète l’importance de cette notion. En Allemagne le gouvernement prévoit 40 milliards d’investissements dans des applications d’industrie 4.0 d’ici à 2020. C’est LE sujet qui intéresse le secteur et ce concept s’adresse à toutes les tailles d’entreprises », note Marc Siemering.  Outre l’offre pléthorique de composants et équipements en tous genres, la Foire s’accompagnera de son cortège de congrès et forums consacrés à ce sujet, mais également aux « systèmes énergétiques connectés et intelligents ».

Le pays partenaire cette année sera l’Inde. Un pays dont la part industrielle atteint actuellement 16% et devrait monter à 25% en 2022, et dont le secteur manufacturier devrait y représenter un trillion de dollars en 2025, selon les dernières études. C’est le premier ministre indien Narendra Modi en personne qui se déplacera jusqu’à Hanovre, et inaugurera la Foire au bras d’Angela Merkel. Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif";}