Ifm rend ses codeurs plus intelligents

Le dernier modèle de codeurs de l’Allemand cumule plusieurs fonctions dans le même composant.

Fini la corvée de la définition de ses codeurs avant de passer commande. Avec ses tout derniers modèles de codeurs incré- mentaux magnétiques, ifm electronic simplifie la tâche des utilisateurs avec un choix limité à sa plus simple expression : la taille du composant, son arbre (type et diamètre), le type de connexion (câble ou connecteur). Derrière ce choc de simplification, une technologie : IO-Link, qui permet, sur le modèle le plus simple, de paramétrer son codeur soi-même, avec un PC. L’utilisateur pourra choisir sa résolution (de 2 à 9 999 points par tour), le mode de fonctionnement (HTL ou TTL). A noter, il est également possible d’utiliser la mémoire IO-Link pour paramétrer automatiquement ses codeurs.

Une ligne « performance »

Mieux, ifm propose également une version « performance line » de ses codeurs IO-Link, dotés de plusieurs fonctions, d’un écran et de trois boutons de réglage. Ainsi, contrairement aux codeurs qui nécessitent un PC pour cela, « Toutes les fonctions et tous les paramètres sont visibles sur le display. Et surtout, toute la programmation du codeur peut être réalisée à l’aide des boutons avec un seul doigt », commente Frédéric Saint-Jean, chef produits capteurs et vision chez ifm electronic. En mode codeur, l’utilisateur pourra définir en quelques manipulations le sens de rotation et la résolution de son codeur et l’écran affichera la position angulaire de l’arbre. En mode « mesure de vitesse » (RPM), l’écran affichera la vitesse de rotation de l’arbre et l’utilisateur pourra définir un seuil générant une alerte. L’afficheur pourra également changer de couleur (avec les chiffres passant du rouge au vert ou réciproquement) au passage de ce seuil. Enfin, le mode « compteur » indiquera les tours effectués par l’arbre, avec les mêmes possibilités de géné- ration d’alarme. L’utilisateur peut créer plusieurs réglages différents avec un basculement en quelques instants et l’écran peut pivoter sur 180 degrés pour faciliter la lecture une fois monté. Evidemment, cette version « performance line » bénéficie aussi des avantages de la technologie IO-Link.

Prix plancher

Disponibles en diamètre 36,5 à 58 mm (le modèle doté d’un afficheur n’existe qu’en diamètre 58 mm) avec des arbres de 6 à 12 mm, avec une connexion extérieure par câble ou via un connecteur M12, ces codeurs incrémentaux magné- tiques IP 67 présentent une plage de tension de 4,5 à 30 V, afin de s’adapter à un large panel d’applications. « Les constructeurs de machines se dirigeront plutôt vers la version basique qui leur permettra de profiter d’IO-Link sur des applications simples et figées ; La version Performance remplacera des combinaisons codeur-compteurPC », annonce Frédéric Saint-Jean. Dernière bonne nouvelle, le prix de la version de base, sera environ deux fois moins important que celui des générations précédentes et la version « performance line » ne coûtera qu’une cinquantaine d’euros de plus. « Il sera moins cher que les anciens modèles, qui ne disposaient pas de ses nouvelles fonctions », affirme le chef produits.