Midest, fidèle à lui-même

Malgré une conjoncture peu favorable, l’édition 2014 du salon mondial de la sous-traitance devrait faire aussi bien que la précédente.

Les organisateurs du Midest, peuvent souffler. Si la conjoncture est sombre, les exposants du salon international de la sous-traitance restent fidèles. « Sauf imprévus, nous devrions avoir une édition identique à la précédente en termes de volume d’offre », annonce Jean-François Sol-Dourdin, le directeur général du salon. Au dernier pointage, ils étaient en effet 1702 inscrits. Parmi eux, 60% d’entreprises françaises, dont 600 regroupées au sein d’une quinzaine de pavillons régionaux. Les visiteurs (ils étaient 40000 l’an dernier) devraient donc bénéficier une nouvelle fois d’un panel représentatif de la sous-traitance hexagonale et mondiale.

L’édition 2014, qui mettra à l’honneur la région Normandie, la Tunisie et le secteur aéronautique, s’accompagnera de nombreuses animations : conférences gratuites, rendez-vous d’affaires, plateau télé… On y retrouvera également le camion « Destination Plasturgie Major » de la fédération de la plasturgie et des composites qui fera des démonstrations des principales technologies dans ce secteur, ou encore la « place de la Mécanique », un espace mis en place par la FIM à destination du monde de l’éducation. Enfin, « un focus sera également fait sur la fabrication additive, mieux connue sous l’appellation « impression 3D », à travers des conférences », annoncent les organisateurs.