MindSphere, Siemens pousse les données industrielles vers le cloud

Avec MindSphere, Siemens veut proposer une plateforme permettant d’analyser le pilotage de la production afin d’en améliorer les performances par la collecte et l’analyse de données industrielles. Cette solution est accessible à tous les équipements utilisant le standard OPC UA.

L’industrie génère de nombreuses données issues de différentes sources dont l’utilisation peut permettre d’aller vers une gestion prédictive des équipements. Une telle approche promet d’être à terme, plus pertinente et plus efficace qu’une gestion curative ou même préventive qui, l’une comme l’autre, comportent des limites. Grâce à l’analyse de données de production, il est possible de maîtriser les coûts de maintenance, de réduire les temps de cycle ou de rendre l’appareil de production plus souple. Il reste cependant un problème de taille à résoudre : donner l’accès à ces informations de façon optimale et sécurisée. C’est à cette fin que Siemens a mis au point la solution MindSphere.

En prise directe avec la quatrième révolution industrielle qui conduit vers l’usine connectée, MindSphere est présenté comme un écosystème de l’Industrie du Futur, permettant de connecter facilement tous types d’actifs industriels. Conçu comme un service hébergé dans le cloud – c’est-àdire, sur des serveurs distants accessibles au travers d’Internet – il permet d’enrichir les tableaux de bord et de comparer plusieurs sites entre eux afin de faire évoluer les performances de production en s’inspirant des meilleures pratiques dans le cadre d’un suivi permanent.

MindSphere peut collecter les informations issues des équipements Simatic de la gamme S7 (modèles 300, 400, 1500 et 1200) ainsi que plus généralement, celles provenant de l’ensemble des équipements répondant aux standards OPC UA.

Le stockage est réalisé sur des serveurs informatiques gérés par Siemens au travers de la technologie SAP Server. L’accès aux données collectées se fait sans difficulté, par l’intermédiaire d’un ordinateur ou même, d’un smartphone au travers d’applications qu’il est possible de compléter en fonction des besoins.

De l’intranet industriel à l’Internet en toute sécurité

Ces données rassemblées dans le cloud, plutôt que dispersées dans différents services de l’entreprise, donnent la possibilité d’analyser précisément l’état des équipements et d’améliorer la production.

La configuration de MindSphere s’effectue à l’aide de l’atelier logiciel Fleet Manager. En aval, MindConnect Nano – un PC industriel compact conçu par Siemens – tisse un lien au travers du réseau Ethernet pour collecter les données issues des automates.

En amont, les données sont échangées avec une liaison Internet. Elles transitent de façon chiffrée entre la passerelle de communication et le cloud. Il n’y a alors que le logiciel Fleet Manager qui soit en mesure de donner leur sens réel aux données qui sont ainsi sécurisées. L’exploitant a pour seule obligation, de préciser les machines sur lesquelles il souhaite que des données soient récupérées en fournissant les droits d’accès nécessaires. Il garde ainsi en permanence la maîtrise de l’extraction des données vers l’extérieur de son site.