Le PAM, levier de performance pour les entreprises

Le marché mondial des systèmes de gestion des équipements industriels ou Plant Asset Management (PAM), a été touché par les conditions économiques globales. Mais heureusement pour les fournisseurs de ce type de produits, ce domaine n’a pas été autant impacté par la crise que celui des automatismes en général. Et non seulement il a recouvré la santé, mais il a même retrouvé le chemin de la croissance.

En 2011, le marché mondial des PAM a ainsi atteint 1,965 milliards de dollars, soit une hausse d’environ 8% par rapport à 2010. Pour la suite, Arc prévoit une croissance moyenne de ce marché de 6,7% par an entre 2011 et 2016. Cette hausse sera portée en partie par la progression des équipements d’automatisation installés dans les usines et de leur degré de complexité, qui nécessitent une approche d’ordre supérieure de la maintenance, mais aussi par les services et les logiciels, car les utilisateurs demandent toujours plus d’outils d’analyse pour les aider dans leurs processus de décision. Les solutions de PAM évaluent de façon quantitative l’état des équipements par rapport à un standard ou une base établie. La valeur ajoutée de ces systèmes réside dans leurs capacités de diagnostic, qui procurent une aide précieuse dans le processus d’aide à la décision en maintenance. Le niveau des investissements et leur croissance dans ce domaine continuent de dépasser ceux dans l’automatisation en général, car les industriels cherchent à déterminer l’état de leurs équipements de façon à augmenter le taux d’utilisation des machines et leur productivité, et de réduire les coûts de maintenance.

Grandes tendances Les solutions de suivi prédictif continuent d’étendre leurs capacités à quasiment toutes les classes d’équipements de production et se perfectionnent. Par exemple, des outils d’évaluation de la corrosion des équipements permettent d’appliquer des techniques de gestion du risque aux actes de maintenance due à ce phénomène. Des solutions dédiées à certaines industries et à certaines applications font aussi leur apparition, notamment pour le suivi continu en ligne des éoliennes. Les solutions de PAM peuvent en effet permettre aux propriétaires-exploitants d’être au courant de la moindre perte de performance de chacune de leurs éoliennes et de programmer les opérations de maintenance avant toute casse ou dysfonctionnement. Les industries de process en particulier ont de plus en plus recours à des services hébergés pour stocker et historiser les énormes quantités de données générées par les systèmes de PAM. Les propriétaires-exploitants peuvent en effet profiter des avantage du cloud, à commencer par une plus grande flexibilité, une réduction des coûts de démarrage, une meilleure sécurité et un volume de stockage de données pratiquement illimitée. L’utilisation des technologies sans fil permet en outre le suivi d’équipements distants tout en réduisant les coûts de câblage. A noter, les solutions de PAM autonomes constituent un bon point de départ pour les novices, mais peuvent s’avérer insuffisantes pour réaliser des améliorations durables. Les applications de PAM en tant de composantes d’une solution plus globale de gestion de la performance des équipements deviennent au contraire la norme. Les utilisateurs finaux qui considèrent ainsi la gestion du rendement des actifs comme une discipline et intègrent les données issues du PAM dans les outils d’ERP, de gestions d’actifs d’entreprise, d’historisation, sont ceux qui atteignent les niveaux de gain les plus importants. Par exemple, l'intégration des informations de fiabilité dans les solutions de PAM peut améliorer la capacité de prédiction des solutions des PAM afin de minimiser le risque de défaillance des équipements. En outre, le système de PAM peut alors notifier à un responsable de la maintenance la nécessité d’une opération au travers de l’application d’EAM.