Productivité accrue avec TIA Portal V14

Pour répondre aux impératifs de l’entreprise numérique du futur et aux enjeux de l’Industrie 4.0, Siemens a créé TIA Portal version 14 sur le principe du one for all afin de proposer une plateforme unique pour couvrir l’ensemble des opérations d’ingénierie dans l’automatisation.

La plateforme TIA – acronyme de Totally Integrated Automation – Portal V14 combine les fonctions de paramétrage et de programmation des équipements d’automatisation – automates, pupitres opérateur, systèmes d’entraînement, etc. – avec des fonctionnalités avancées couvrant notamment, la sûreté (safety).

Pour les applications de contrôle de mouvements, elle intègre un ensemble connecté via Profinet, comprenant un automate Simatic S7-1500 T-CPU qui assure le contrôle de la position et un servovariateur Sinamics V90 assurant les tâches de vitesse et de précision. Grâce à cette solution, les utilisateurs peuvent commander des mouvements complexes tels que l’accouplement d’axes et la gestion de profils de cames. Via la plateforme d’ingénierie, tous les automates Simatic S7 peuvent être dotés de la fonction serveur OPC UA, prévue notamment pour établir des connexions standardisées à un environnement de Manufacturing Execution System (MES), ce qui permet une meilleure intégration verticale des installations.

Pour sa part, la fonction multi-utilisateur permet de synchroniser des projets d’automatisation décentralisés. Plusieurs personnes peuvent ainsi accéder simultanément et efficacement à un même serveur de projets, ce qui permet d’organiser les tâches d’automatisation par appareil, par objet et par fonction. De nouvelles fonctionnalités disponibles sur la plateforme TIA Portal V14 permettent en outre, de paramétrer et de contrôler des disjoncteurs 3VA et des instruments de mesure de la gamme 7KM PAC, ce qui facilite l’acquisition des valeurs énergétiques couvrant le système d’alimentation électrique, les départs-moteurs ainsi que les différentes charges sur le réseau électrique (voir encadré).

De la programmation à la surveillance

d’autres nouveautés qui réduisent les contraintes d’ingénierie tout en améliorant la transparence en cours d’exploitation. Outre la génération automatique de code et la synchronisation des pupitres opérateur (IHM), l’option ProDiag assure également une surveillance précise des installations et des machines pour un coût de configuration et de visualisation réduit. Cette option permet de détecter les erreurs dans les processus utilisateur, de fournir des informations précises sur la nature, l’emplacement et la cause de ces erreurs ainsi que de reporter ces indications sur un afficheur pour les corriger.

La plateforme TIA Portal interagit et échange des données avec d’autres systèmes grâce à des interfaces ouvertes. Ainsi, une passerelle dotée d’une nouvelle interface est intégrée pour autoriser la gestion des données dans Teamcenter, une plateforme collaborative de gestion des données de conception, de planification et d’ingénierie. L’utilisateur peut facilement créer des programmes basés sur des modèles issus du couple Matlab-Simulink grâce là encore, à une nouvelle interface. L’ingénierie basée sur le cloud est également disponible puisque l’utilisateur peut accéder aux systèmes d’automatisation sur site avec le TIA Portal Cloud Connector. Les entreprises utilisant TIA Portal V14 peuvent aussi utiliser MindSphere, le cloud que Siemens a spécialement mis en place pour l’industrie et bénéficier ainsi de services numériques supplémentaires.

Dernière nouveauté et non des moindres, PLCSim Advanced avec ses interfaces vers les logiciels de simulation, tels que Plant Simulation ou Process Simulate, permet de simuler un automate Simatic S7-1500 en tant que jumeau numérique pour par exemple, effectuer une mise en service virtuelle et vérifier la bonne conformité de toutes les étapes sans risquer d’impacter l’outil de production réel.

Outre le client final qui en fonction de la sophistication de son installation peut déployer la solution TIA Portal, les constructeurs de machines spéciales comme les intégrateurs peuvent s’en servir pour réduire les temps de mise sur le marché des équipements qu’ils développent pour mieux répondre aux impératifs de l’entreprise numérique du futur et aux enjeux de l’Industrie 4.0.