Schneider electric investit 120 millions d’euros à grenoble

Le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, a lancé un projet baptisé GreenOValley qui avec la construction de deux bâtiments sur l’agglomération grenobloise, va lui permettre de regrouper ses équipes sur seulement cinq implantations dans la région.

 

Le projet GreenOValley doit renforcer la collaboration entre les équipes Schneider Electric actuellement éparpillées sur treize sites, tout en favorisant les synergies mobilisant, les chercheurs, les universités et l’industrie avec les grands acteurs publics et privés présents localement.
Le premier bâtiment de 17 000 m² sera construit près de la gare de Grenoble sur le site de la technopole en conservant les moyens existants : labos de recherche, stations d’essais de puissance, etc. Ce bâtiment affichera une consommation énergétique inférieure à 45 kWh/an/m².

Le second bâtiment d’une surface de 25 000 m², sera érigé sur la presqu’île scientifique, nouveau quartier situé au nord de la ville, créé pour marier qualité de vie, performance économique, dynamisme universitaire et scientifique. Le bâtiment sera situé au cœur de ce quartier qui accueille déjà de grands acteurs publics et privés (CEA, CNRS, Grenoble INP, Université Joseph Fourrier, ST Microelectronics, etc.).

Le bâtiment sera à énergie positive (37 kWh/an/m² finaux). Il intégrera les toutes dernières technologies en termes d’énergies renouvelables (géothermie, photovoltaïque, éolien, stockage, etc.) et de management de l’énergie. Il sera interconnecté avec d’autres bâtiments de la presqu’île dans un véritable smart-grid.

Le projet GreenOValley devrait s’achever au premier trimestre 2018. Le chantier concernant la technopole est d’ores et déjà engagé : les travaux de démolition des bâtiments existants ayant débuté avant l’été. La pose de la première pierre est attendue en janvier 2016. Côté presqu’Ile scientifique, la construction démarrera mi-2016 pour une livraison fin 2017 et une occupation début 2018.