Automatisme Recherche-innovation Robotique

IndustrIe Lyon 2017, la France expose sa vision de l’usine du Futur

Le plus grand salon industriel du
premier semestre se déroulant
en France, est de retour dans la
Capitale des Gaules. Ce rendezvous qui d’une année à l’autre,
s’installe pour toute une semaine
alternativement à Paris ou à
Lyon, s’annonce déjà comme un
événement majeur pour tous ceux
sur la voie de l’Industrie 4.0.

Îlots de production, machines à commande numérique, robotique classique et robotique collaborative,
automatisation et logiciels de production,
fabrication additive, système de
distribution énergétique et réseaux
numériques industriels pour ne citer que
quelques-uns des innombrables
équipements et solutions qui cette année
encore, seront présents au fil des allées du
salon Industrie 2017.

Du 4 au 7 avril, cet événement occupera les
halls 4, 5 et 6 du parc Eurexpo Lyon 3 halls
sur une superficie totale de 50 000 m² où
seront représentés plus de 900 exposants et
cinquante filières qui accueilleront plus de
22 000 donneurs d’ordres.

Se déroulant dans la première région
industrielle de notre pays, ce salon
est le premier événement de portée
nationale qui cette année, réunira tous
les professionnels quel que soit le secteur
auxquels ils appartiennent. Car la France
avec le concours de l’Alliance Industrie du
Futur, s’est engagée depuis peu dans une
démarche de reconnaissance des savoir-faire
de ses PME et il est grand temps. Souhaitons
que l’impulsion donnée par le Président de
la République, François Hollande qui n’a pas
hésité à inaugurer le salon Smart Industries en décembre dernier, inspirera son successeur au point
de transformer l’essai en succès.

Au-delà des discours, il est important de s’engager
résolument dans la modernisation de notre industrie.
La région Auvergne-Rhône-Alpes a été l’une des
premières à engager des actions concrètes pour aider
les industriels, et particulièrement les PME, en ce sens.
Le salon Industrie Lyon 2017 sera à l’évidence, l’occasion
de faire le point.

Valoriser les Innovations et les hommes

Depuis quinze ans, les Trophées de l’innovation du
salon Industrie ont acquis une réputation de sérieux,
reconnue autant parmi les professionnels qu’auprès des
observateurs que sont les journalistes spécialisés, les
analystes et les experts du milieu. Au fil des éditions, une
cinquantaine de sociétés de toutes tailles, de toutes
nationalités et de tous secteurs ont réussi à figurer à ce
palmarès.

Conscients des retombées générées par l’obtention d’un
tel trophée, les exposants sont de plus en plus nombreux
à profiter de cette occasion, d’accroître leur notoriété
auprès des donneurs d’ordres en Europe. Cette année,
les participants se voient proposer quatre catégories.

Le trophée de l’écoefficacité récompensera les
solutions réduisant les impacts environnementaux,
tout en prenant en compte le bien-être de l’homme
qu’il s’agisse d’écoconception, d’économies d’énergie,
d’ergonomie, etc.

Le trophée des outils numériques distinguera les
solutions optimisant la production industrielle à l’aide
des logiciels, du cloud, des objets connectés, du Big Data
ou encore, de toute autre solution qui démontrera sa
synergie avec le programme Industrie du Futur.

Le trophée de la performance industrielle apportera la
consécration à une solution améliorant la compétitivité,
l’adaptabilité, la qualité et la productivité tandis
que le trophée des nouvelles technologies viendra
promouvoir une solution originale permettant de créer,
de développer ou d’améliorer un produit, une solution
ou un service destiné à la production industrielle.

Et parce qu’une entreprise industrielle, aussi bien
équipée qu’elle soit, n’est rien sans les hommes et les
femmes qui la composent, le trophée du manager
industriel de l’année 2017, récompensera celui ou celle
qui aura contribué à optimiser la performance de son
entreprise en mettant l’humain au cœur de son projet.

Dans chacune des catégories, un jury composé
d’experts industriels et de journalistes de la presse
spécialisée, aura présélectionné les entreprises venues
défendre leur capacité d’innovation à Paris, lors d’un
grand oral, le 15 mars. Les lauréats se verront remettre
leur prix par des personnalités et des industriels de
la région, lors de la soirée de remise des Trophées de
l’Innovation qui se déroulera les mardi 4 avril devant
quelques 900 invités.

Des villages pour l’industrie de demain

Le village « Impression 3D » sera un véritable pôle
de démonstration d’une technologie qui devient
incontournable dans la production industrielle.
S’adressant à toutes les filières, il réunira de multiples
applications allant de la création de pièces complexes
à leurs personnalisations, en passant par le choix des
matériaux pouvant être utilisés. Incontournable, la
fabrication additive qui consiste à réaliser des pièces par
accumulation successive de couches de matières, sera
présenté à travers les technologies de la conception
3D, des supports, des imprimantes, des matières
compatibles et des services de fabrication additive et
de prototypage rapide.

Pour sa part, le village « Stratégie et
développement des entreprises » aidera les
industriels décidés à revoir leur stratégie
d’entreprise à s’engager dans des démarches
de lean management, de certification
et d’automatisation de la production ou
encore, de développement à l’international.

Le village « Design industriel » accueillera
une exposition didactique et des designers
à la recherche de contacts professionnels
autour de quatre thématiques : le produit,
l’espace, le graphisme et le numérique.

Enfin, le village « Start-up » offrira à vingt cinq très jeunes entreprises, une opportunité
de se faire connaître en présentant leurs
applications industrielles, technologiques ou
numériques. Elles auront été préalablement
sélectionnées par un jury qui aura étudié leur
dossier de candidature et qui aura retenu les
plus pertinentes d’entre-elles.

Une usine du Futur fonctionnelle en vraie Grandeur

Plusieurs animations permettront aux
visiteurs de découvrir les avancées
spectaculaires qu’apporte la révolution
numérique. Sous sa poussée, l’industrie
se transforme en un véritable laboratoire
d’innovation. Fini les espaces bruyants,
poussiéreux, enfumés et surchauffés ;
l’usine de demain fournit un cadre de travail
dans lequel l’homme retrouve une place
centrale. Les machines exécutent les tâches
harassantes, répétitives et sans intérêt
tandis que les opérateurs surveillent leurs
paramètres de fonctionnement, suivent
les indicateurs qui qualifient leur niveau de
performances et s’appuient sur des abaques
prédictifs pour déclencher les séquences de
maintenance.

C’est ce type d’infrastructures que
l’animation « Peinture en Live » propose
de découvrir en montrant un exemple
de traitement de surfaces sur une chaîne
identique à celles implantées sur site. Cette
initiative a mobilisé plus d’une quinzaine
d’industriels sous la houlette de l’Union des
industries des technologies de surfaces
(UITS). La chaîne s’ouvre sur une machine de
découpe au laser qui produira les pièces qui
seront peintes sous les yeux des visiteurs.
Pendant toute la durée du salon, les sociétés
participantes seront représentées par un de
leurs techniciens. Les visiteurs pourront ainsi
se renseigner directement sur leur savoirfaire, la technique et les performances de
leur matériel.

Outre la valorisation de métiers méconnus,
cette animation montrera au public
comment les professionnels du traitement
de surfaces et de la peinture ont su
s’adapter aux évolutions techniques et
environnementales en faisant évoluer les
formulations mais aussi, les processus afin de
capturer les composés organiques volatils
(COV) ou de réduire les déchets de peinture.
Robotisation, gestion de la production
par ordinateur (GPAO), contrôle strict des
paramètres, peintures et procédés de
nettoyage innovants, maîtrise de l’empreinte
environnementale, etc., l’animation
« Peinture en Live » illustrera de façon
concrète le futur en matière de traitement
de surface.

Le salon industrie crée son premier Fab Lab

Un Fab Lab – contraction de l’anglais
fabrication laboratory – est un espace
d’innovation collaborative, généralement
indépendant de toute organisation, afin
de favoriser la créativité par la liberté.
C’est une nouvelle forme de production
industrielle qui concerne à la fois des startup désireuses de découvrir de nouveaux
marchés et des PME, ETI ou grands groupes
qui souhaitent explorer de nouvelles pistes
de développement. Certains grands groupes
industriels n’hésitent plus à mettre en place
leur propre structure pour libérer l’énergie
créatrice de leurs équipes.

Pour présenter ce concept aux exposants
comme aux visiteurs, le salon Industrie met en
place un structure éphémère en partenariat
avec quatre « fabrication laboratories » déjà
en activité.

Usine IO est une plateforme d’innovation
pour les produits et l’industrialisation.
Fonctionnant sur un modèle d’abonnement
pour les entrepreneurs, les PME et les grandes
entreprises, elle offre un accès mutualisé
à un parc de machines pour l’usinage, le
prototypage, la mesure et les essais dans
le 13e arrondissement de Paris. Elle fournit
aussi un encadrement continu d’experts
professionnels et un réseau étendu de
sous-traitants et de fournisseurs. Depuis
son ouverture en 2014, cette plateforme a
accueilli plus de 500 membres et accompagné
la conception de 300 projets en design, en
électronique et en mécanique.

You Factory est un atelier collaboratif de
fabrication pour concevoir, prototyper et
produire des objets, de la pièce unique à
la petite série. A cette fin, il permet aux
entreprises et aux particuliers d’accéder
à des machines et à des équipements
professionnels en souscrivant un abonnement.
Il offre l’accès aux nouvelles technologies
d’usinage et de fabrication rapide et propose
un espace de travail collaboratif ainsi qu’un
encadrement adapté au développement et à
la fabrication de produits.

La Fabrique d’Objets Libres est un laboratoire
de fabrication faisant partie du réseau
de la Fab Foundation, qui est présent sur
l’agglomération lyonnaise depuis 2012. Cette
association propose un accès à des machines
de prototypage rapide et des formations
professionnelles s’adressant à tous les publics.
Le partage et l’échange de compétences sont
au cœur de cette activité afin de permettre à
n’importe qui d’apprendre et de fabriquer.

Dernière structure mobilisée le temps du
salon, Innovation LAB est une expérience
proposée en partenariat avec HP France,
Microsoft et le groupe Visiativ. Pour projeter
le visiteur dans le futur des usages numériques
professionnels, cette initiative proposera cinq
expériences numériques concrètes pour créer,
concevoir, produire, vendre et maintenir des
produits industriels.

Un laboratoire de l’industrie

Pour la première fois à Lyon, Labo Industrie
se proposera d’accompagner les dirigeants de
PME vers l’Industrie du Futur, autour de quatre
espaces thématiques : les
objets connectés
et l’Internet industriel, les procédés de
production avancés, les lignes et îlots
connectés, pilotés et optimisés et enfin, une
nouvelle approche de l’homme au travail.

Pour plus de flexibilité, de productivité,
d’autonomie et d’efficacité, les produits,
les hommes, les machines et mêmes les
usines seront interconnectés via des
infrastructures d’échange de données
sécurisées. C’est ici qu’entre en jeu l’Internet
des objets et les réseaux industriels, le Big
Data et l’informatique en nuage (cloud). Les
visiteurs pourront découvrir des capteurs
communicants, pilotables par tablettes,
des écrous connectés ou encore, des
transferts de données à haut-débit sans fil
au travers d’un circuit intégré autoalimenté.
La cybersécurité fera l’objet d’un éclairage
particulier avec la présentation de systèmes
de cryptographie et la démonstration de
dispositifs capables de protéger un processus
industriel et un réseau électrique contre les
attaques.

Du côté des procédés de fabrication
innovants, deux grands thèmes seront mis
en avant. D’un côté, la fabrication additive
montrera qu’il est possible de réaliser des
pièces particulièrement complexes tandis
que du côté des matériaux composites, le
visiteur découvrira des exemples d’opérations
comme le rivetage mais aussi de retraitement
comme le recyclage de ces nouveaux
matériaux. Enfin, un exemple concret
montrera comment un système faisant le lien
direct entre CFAO et commande numérique,
réduit le temps nécessaire à la modification
d’une pièce en cours de production.

Du côté des lignes et des îlots connectés,
l’ingénierie numérique des produits et des
procédés, le traitement en temps réel des
données et le management des opérations
industrielles concourent à la mise sous
contrôle du système de production qui
conduit à une usine numérique entièrement
tournée vers son optimisation continue. Le
recours à ces techniques vise à gagner en
productivité et à valider virtuellement le
processus de production sans phase de mise
en service longue et coûteuse.

Pour terminer, le Labo Industrie tient à
marquer la spécificité française en matière
d’usine du futur, en rappelant que l’homme
est cœur du dispositif. Il s’agit donc de
montrer qu’il est possible d’améliorer
la qualité de la vie au travail à l’aide
d’applications mobiles et sociales ou de
systèmes d’assistance physique et cognitive.
La robotique collaborative sera présente
avec Isybot qui montrera qu’une organisation
ergonomique du poste de travail, supprime la
pénibilité. Le second thème tournera autour
des réalités virtuelle et augmentée avec des
démonstrations appliquées à des tâches de
montage ou de maintenance ainsi que la
prévisualisation des pièces ou des produits
finis lors de leur conception.

La formation au cœur

Comme chaque année, le programme « My
job Industrie » invite à découvrir le secteur
industriel à travers un ensemble d’animations
plus particulièrement dédiées aux jeunes,
afin de les guider vers des formations ou des
métiers. Dans ce but, trois services seront
proposés pendant la durée du salon.

L’espace Coaching & Recrutement s’adresse
à tous ceux qui veulent booster leur
carrière ou la remettre en perspective
qu’ils soient jeunes diplômés, demandeurs
d’emploi ou professionnels en poste. Au
terme de séances de coachings-express de
30 minutes autour de sujets ciblés comme :
l’entrepreneuriat, maîtriser sa carrière et son
évolution ou encore, enjeux, ressources et
nouveaux réflexes à identifier en période
de changement, etc., les participants
rencontreront des experts du Pôle Carrières
d’Arts et Métiers Alumni.

L’Industrie Academy est un espace consacré
à la formation en direction des filières
industrielles qui embauchent. Grâce au
Village Formation, le salon permet de
prendre contact avec les lycées techniques,
les écoles d‘ingénieurs, les IUT et les centres
de formation d’une manière aussi concrète
que ludique grâce à des démonstrations
techniques (imprimante 3D, prototype de
véhicule, plateforme technologique, etc.). En
rassemblant dans un même espace, tous les
établissements scolaires participants, cette
animation facilite les échanges sur les cursus
et filières proposés.

Enfin, le rendez-vous baptisé Smile (Salon
des métiers industriels et de l’entreprise),
s’adressera aux élèves des collèges et des
lycées pour leur permettre de rencontrer des
professionnels de l’industrie de l’usinage.

Chef d’entreprise, comptable, ingénieur
d’études, technicien en logistique,
responsable RH, etc., viendront à la
rencontre des jeunes visiteurs pour leur
démontrer que l’industrie n’est pas une voie
de garage, qu’elle requiert des compétences
spécifiques, des profils variés qui travaillent
ensemble. Plus de cent professionnels
et jeunes en formation partageront leur
expérience et leur quotidien avec les jeunes
venus chercher des informations, des
repères ou même, un emploi. L’originalité
de Smile est de recréer une entreprise avec
toute sa dynamique pour visiter les coulisses
des industries contemporaines pour
comprendre les étapes de la production
d’un objet depuis sa conception jusqu’à
l’exportation.

Décidé à tordre le cou aux idées
reçues, Smile est centré sur l’innovation
technologique et la découverte des
compétences nécessaires pour imaginer,
manager ou piloter des projets de haute
précision susceptibles de produire les pièces
pour l’aéronautique, l’automobile, la défense
et la médecine de demain.

jauto111_p32-36

Ces articles peuvent vous intéresser :