Micronora fait un zoom sur les microtechniques

La traditionnelle « exposition dans l’exposition » du salon bisontin  effectue un retour aux sources. L’occasion de découvrir des réalisations inédites dans le monde de la mécanique du tout petit et de la mécatronique.

 

Micronora, le salon des microtechniques, sera de retour à Besançon du 23 au 26 septembre 2014. Chaque édition est assortie d’un zoom, une « exposition dans l’exposition » destinée à montrer aux visiteurs les dernières évolutions techniques et des développements originaux dans un domaine particulier. Cette année, organisé en partenariat avec Thésame et le Pôle des Microtechniques de Franche-Comté, il sera tout simplement consacré aux microtechniques. « Médical, aéronautique, biens de consommation, automobile… toutes ces industries gardent un point commun : le besoin incompressible de trouver des composants de plus en plus miniaturisés pour leurs produits dont la sophistication ne cesse de s’accentuer. La micromécatronique répond à cet objectif en intégrant une forte dose d’intelligence », justifient les organisateurs du zoom.

« Avec la miniaturisation générale du système, ses composants vont passer sous le millimètre, parfois sous la centaine de microns ou même la dizaine de microns. La micro-fabrication des composants de très petites tailles qu’ils soient capteurs ou actionneurs, l’assemblage de ces composants, la capacité à embarquer l’électronique de commande et de traitement des informations, le stockage de l’énergie et sa gestion doit s’adapter aux nouvelles échelles », expliquent-ils. Sur le zoom, plusieurs îlots de démonstrations. On y retrouvera ainsi plusieurs exemples de traitement d’image pour le positionnement micrométrique de son robot d’assemblage avec Percipio Robotics, pour le contrôle unitaire des lignes de production avec Opales, sur un robot de télé-présence d’Awabot, pour le contrôle auto-adaptatif pour l’électroérosion à fil avec GF Machining Solutions, ou encore au travers de la manipulation Mire, mise au point par Femto-ST, et qui met en œuvre un asservissement visuel sous-micrométrique.

 

Usine de poche

Le Zoom accueillera également en exclusivité mondiale la Desk Factory. Cette « usine de bureau » n’est autre qu’une chaîne de production complète et opérationnelle composée de cinq micro-machines et deux micro-robots ». « Développée par le consortium japonais DTF, ce concept permet de concevoir des chaînes de production autonomes et facilement reconfigurables qui tiennent sur une table de 2,70 m. Les machines sont conçues sur le principe du « plug and play », l’alimentation matière étant assurée par des mini robots deux axes », précisent les organisateurs du zoom.

Autre vedette du zoom : le cœur artificiel de Carmat, exemple type des possibilités actuelles en termes de microtechniques et de miniaturisation. Toujours dans le domaine médical, Sorin présentera un dispositif implantable pour fournir de l’énergie à un pacemaker par récupération d’énergie vibratoire cardiaque, et Dextérité Surgical et Femto-St présenteront des endoscopes robotisés favorisant le développement de la chirurgie miniinvasive. On retrouvera également sur ce pôle médical les bras de robot de télé-opération Da Vinci d’Intuitive Surgical et de Dextérité Surgical.

 

Et bien d’autres

Le zoom et ses 300 mètres carrés d’exposition ne se limiteront pas à ces trois pôles majeurs. On y retrouvera également, entre autres, des drones de différents types, dont un nanodrone de l’IEMN, mais aussi les robots aspirateurs, de télé-présence ou d’aide à la personne, et des ChronoMEMS et une lentille dernière génération pour smartphones.